E. Renaux

Hors les cours BLOG

L’ère du post PC : Information personnelles dans le nuage, tablettes sans clavier, nouveaux Smartphones… C’est pour quand l’ère post PC ?

without comments

Qu’est ce que l’ère post PC ?

Derrière ce nom barbare se cache en réalité une notion simple faisant référence à une évolution naturelle des outils, logiciels et matériels informatiques.  Dernière grande innovation informatique en date, nous entendons de plus en plus parler de termes tel que le Cloud, ou encore le 100% web. Ces notions sont apparues il y a une dizaine d’années, suite à la démocratisation de nouveaux matériels informatique ayant besoin d’être connecté à un ordinateur pour synchroniser leurs données (Téléphone, appareil photo-vidéo, baladeur numérique, PDA,  etc.).  Nous représentions ainsi ce concept sous la forme d’un hub numérique dont le point central était un ordinateur personnel. Quelques temps après, les offres ADSL à bas prix et de haut débit sont apparues laissant amplement cours aux transferts de données massifs via le réseau. De ce fait, le point central de notre hub s’est progressivement déplacé avec l’apparition de nouveaux périphériques tel que les tablettes sans clavier et les Smartphones. La synchronisation ne se fait désormais plus d’un appareil à un autre, mais entièrement via le réseau grâce à des services comme Icloud, Google drive ou Dropbox. Le centre de gravité du hub numérique est dorénavant représenté par un « nuage » de données également appelé le Cloud. De cette manière, le passage par l’ordinateur n’est plus une étape indispensable dans l’utilisation de périphériques numériques.

 

Qu’est ce que le Cloud ?

Le Cloud est une métaphore utilisée pour désigner un espace de stockage distant ayant pour vocation d’être accessible depuis n’importe quel plateforme numérique. Au lieu de passer par un ordinateur local pour accéder à des services informatiques, on passe tout simplement par les nuages virtuels dématérialisés, où sont branchés des ordinateurs en réseau.

 

Les solutions soft (logiciels) :

Applications de stockage Cloud (Dropbox, Icloud, Google Drive…)

Le Cloud Computing offre un service de stockage et de partage de copies de fichiers locaux en ligne. Les fichiers localisés sur le répertoire sauvegardé du disque dur de l’ordinateur sont copiés sur un serveur réseau distant après chaque enregistrement. De cette manière, les informations sont accessible de n’importe où et à partir de n’importe quel périphérique informatique. Ce type d’applications :

  • permet la synchronisation des fichiers stockés sur différents ordinateurs
  • fonctionne de manière transparente (les sauvegardes et synchronisations sont automatiques)

 

Système d’exploitation Cloud (Google Chrome OS)

Google Chrome OS est un système d’exploitation developpé par Google. Il est fondé sur son navigateur Web Chrome et un noyau Linux. Il fonctionne seulement avec les ordinateurs nommés Chromebook ou ChromeBox. Le principe de ce système est d’avoir un ordinateur 100% web qui permet de tout faire à partir du navigateur web et des applications integrées.

 

Technologie Cloud

Une infrastructure Cloud n’est en fait rien d’autre que des serveurs, du stockage et de la connectivité réseau, appartenant au fournisseur, répartis dans plusieurs régions géographiques et logés dans des locaux sûrs, avec l’alimentation, la climatisation et l’accès à Internet. La connectivité entre les sites du Cloud est généralement peu coûteuse ou gratuite. Celle qui relie le Cloud et le monde extérieur coûte généralement beaucoup moins cher que si vous hébergiez le même trafic dans vos locaux. Le faible coût du Cloud s’explique par l’effet de masse : le prestataire achète des centaines ou des milliers de serveurs multi-coeurs rapides, des tuyaux Internet de l’ordre du Gb/s, et il regroupe le tout dans des datacenters où la concentration de l’alimentation et de la climatisation réduit les coûts. Ce sont ces économies d’échelle qui rendent le Cloud tellement rentable.

 

Par dessus cette massive infrastructure partagée, le fournisseur de Cloud ajoute une couche de logiciels d’automatisation, grâce à laquelle le client peut approvisionner et contrôler directement les serveurs, le stockage et le réseau, selon les besoins. Ce logiciel peut se présenter sous la forme d’un tableau de bord web du fournisseur ou d’une interface administrative tierce qui fonctionne avec le logiciel de gestion du fournisseur par l’intermédiaire d’API. Le service EC2 d’Amazon, par exemple, fournit à la fois des API et un tableau de bord web basique qui ajoute des fonctions telles que la progressivité de la charge et la supervision des coûts.

 

Les solutions hard (matériels) :

En moins de 2 ans, tablettes, Smartphone et netbook on envahit le marché de l’informatique, au détriment de notre bon vieux PC. Aujourd’hui, les tablettes tactiles, les Smartphones, les netbooks, les télévisions connectées, et même les consoles de jeux nouvelles générations, sont entrées dans nos vies. Ces nouveaux outils basés sur le monde du Cloud, sont simples d’utilisation, légers, rapides et autonomes. De plus l’utilisation du clavier et de la souris est de plus en plus faible, grâce aux assistants intégrés dans ces outils, comme les assistants vocaux (Siri), les assistants gestuels (Kinect), et les écrans tactiles. On a donc toujours plus de logique intuitive pour moins de lourdeur matérielle. Ainsi on observe une forte diminution du Hardware dans les entreprises et chez les particuliers, compensée par du Software.

 

Les avantages de l’utilisation du Cloud

 

  • L’informatique dématérialisée est extensible, car on peut faire grandir le réseau ou diminuer le réseau qui en alimente les systèmes, tout dépendant des besoins des organisations. C’est ainsi qu’une organisation peut accéder à la puissance des systèmes informatiques seulement quand elle en a besoin. Cette extensibilité confère une dimension écologique à l’utilisation de l’informatique dématérialisée.

 

  • L’informatique dans les nuages est aussi instantanée. Tel un interrupteur électrique, ces services peuvent être déployés instantanément quand une organisation en a besoin. Contrairement aux solutions maison qui prennent souvent du temps à déployer, les solutions de l’informatique virtuelle peuvent être mises en place rapidement et sont parfaitement adaptées à l’environnement rapide d’une économie globale.

 

  • L’extensibilité et l’instantanéité du « Cloud Computing » permettent aux organisations de réduire les coûts dans la mise en place de leurs systèmes d’information. Les dépenses sont réduites au niveau des équipements, mais aussi au niveau des ressources car les employés n’ont pas besoin de les maintenir et n’ont même pas besoin d’en connaître les langages de programmation. C’est ainsi qu’ils peuvent consacrer leur temps à des tâches beaucoup plus importantes pour l’organisation.

 

Les inconvénients de l’utilisation du Cloud

 

  • Les utilisateurs du Cloud sont dépendants de leur connexion internet, et donc en cas de gros ralentissement ou carrément de coupure, ils pourraient se retrouver privés de leurs données pendant un certain temps.

 

  • La confidentialité est le facteur de sécurité le plus mis en cause dans une architecture Cloud. C’est un principal frein : on ne sait pas réellement où sont stockées les données et il est très difficile de garantir la confidentialité lors du traitement dans le « nuage ».

 

Perspective d’avenir

Dans un monde où la mobilité devient omniprésente, les ordinateurs personnels voient leur part de marché chuter au profit des équipements portables. De nos jours, il est devenu intéressant de se demander si l’achat d’un ordinateur bureautique reste encore un investissement logique, aux vues des dernières technologies apparues. Le Cloud couplé à une tablette tactile ou un Smartphone représente aujourd’hui un réel choix alternatif à nos anciennes habitudes. Certain fabriquants tel que Lenovo, essayent d’accompagner cette tendance de changement en proposant au consommateur des ordinateurs dit mixte. Celui-ci offre la possibilité d’avoir dans un seul ordinateur portable un système d’exploitation Windows et un système 100% web grâce à un navigateur et cela sans devoir redémarrer le poste. Bien que l’ordinateur conserve encore plusieurs atouts tel que la programmation ou l’utilisation applications lourdes, les chiffres nous montrent que le changement est aux portes de notre génération. La majorité des acteurs du marché informatique ont dors-et-déjà commencé à s’investir dans cette nouvelle ère du post PC.

 

Sources web

http://www.culturemobile.net/innovations/c-est-pour-demain/greenfield-ere-post-pc-02.html

http://www.econo-blog.com/blog/quel-avenir-pour-le-pc-dans-l%E2%80%99ere-post-pc/

http://www.lemondeducloud.fr/

http://en.wikipedia.org/wiki/Cloud_computing

http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Chrome_OS

http://www.waebo.com/google-ordinateurs-chromebook-et-chromebox-sous-chrome-os.html

 

Vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=a6cNdhOKwi0

Written by ER

mai 11th, 2012 at 5:11

Posted in INTES'12